En Australie, embarquez à bord du premier train solaire au monde

En Australie, une compagnie ferroviaire australienne, la Byron Bay Railroad Company, a eu l’idée de rénover une ancienne locomotive pour la transformer en une attraction inédite : le premier train au monde fonctionnant uniquement à l’énergie solaire.

En Australie, une compagnie ferroviaire australienne, la Byron Bay Railroad Company, a eu l’idée de rénover une ancienne locomotive pour la transformer en une attraction inédite : le premier train au monde fonctionnant uniquement à l’énergie solaire.

Avec ses petites fenêtres, ses voitures rouge brique et ses sièges en cuir vintage, le train de la Byron Bay Railroad Companysemble tout droit venu d’un autre temps. Pourtant, la locomotive diesel représente un bijou d’innovation dans le monde des énergies renouvelables. Il s’agit en effet du premier train au monde fonctionnant uniquement à l’énergie solaire.

Le projet est né il y a plusieurs années dans l’esprit de Brian Flannery, un riche homme d’affaires australien qui voulait donner naissance à un mode de transport alternatif dans la ville côtière de Byron Bay, à quelque 800 kilomètres au nord de Sydney. L’idée était de rouvrir une voie de chemin de fer abandonnée et de rénover une ancienne locomotive construite en 1949 après la Seconde guerre mondiale.

Brian Flannery et sa nouvelle société, la Byron Bay Railroad Company (BBRC), sont toutefois allés plus loin. Ils ont entièrement repensé la locomotive diesel afin de la faire fonctionner uniquement à l’énergie solaire. Pour cela, ils ont remplacé l’un des moteurs par une batterie lithium-ion et l’intégralité de ses équipements par d’autres pouvant fonctionner à l’électricité. Restait à trouver un moyen d’alimenter la batterie.

Pour ce faire, un réseau de panneaux photovoltaïques pouvant générer jusqu’à 6,5 kilowattheures (kWh) a été installé sur le toit du train. Un autre pouvant générer jusqu’à 30 kW a été mis en place sur la plateforme de la gare de North Beach. L’énergie captée par les panneaux est ainsi injectée dans la batterie de 77 kWh durant le trajet ou pendant l’arrêt en gare, permettant de faire avancer le train en faisant uniquement appel à cette source renouvelable.

Le train fonctionne grâce à deux réseaux de panneaux solaires ainsi sur son toit et sur celui de la plateforme en gare de North Beach. – Byron Bay Railroad Company

Parallèlement, un système a été mis en place au niveau des freins pour récupérer une partie de l’énergie lorsque ces derniers sont actionnés. L’un des deux moteurs diesel a tout de même été conservé comme solution d’urgence en cas de panne électrique mais n’est aucunement nécessaire pour le fonctionnement normal du train.

Un bilan carbone positif

Le train solaire de la Byron Bay Railroad Company a été inauguré en décembre 2017 sur une portion de chemin de fer de trois kilomètres longeant la côte de North Beach jusqu’au centre de la ville de Byron Bay. Depuis, il est devenu une attraction touristique populaire et réalise 14 à 18 trajets par jour moyennant la somme de 4 dollars australiens (environ 2,5 euros).

Selon Jeremy Holmes, directeur du projet pour la BBRC interrogé pour l’émission Fully Charged, un trajet aller-retour de 6 km nécessite une énergie de 5 kWh. Une efficacité plutôt remarquable lorsqu’on sait que la locomotive pèse 70 tonnes et que ses deux voitures peuvent transporter jusqu’à 100 passagers assis : cela revient à un coût énergétique d’environ 8 Wh par passager par kilomètre.

Le train solaire roule sur une portion de chemin de fer de trois kilomètres longeant la côte de North Beach jusqu’au centre de la ville de Byron Bay – Byron Bay Railroad Company

Mieux, en plus de faire avancer le train, l’énergie collectée peut être réinjectée dans le réseau local. En un an, quelque 60.000 kWh auraient ainsi été exportés, soit suffisamment pour alimenter douze foyers de trois personnes, a affirmé Jeremy Holmes. « Donc le bilan énergétique est définitivement positif« , a-t-il précisé. 

Bientôt d’autres trains entièrement solaires ?

La Byron Bay Railroad Company n’est pas la première société à innover en matière de transport utilisant des énergies renouvelables. L’Inde a récemment inauguré un train utilisant également l’énergie solaire mais celle-ci n’alimente que certains équipements comme l’éclairage ou la ventilation. Contrairement donc à celui de Byron Bay dont l’intégralité des équipements fonctionne grâce au soleil.

Les trains présentent la particularité de se déplacer sur une route fixe et de s’arrêter régulièrement. Autant de caractéristiques qui font d’eux des cibles prometteuses pour faire appel à l’énergie solaire, contrairement aux voitures par exemple. Toutefois, si le transport de Byron Bay fait figure d’exemple, la tâche reste complexe et les défis nombreux pour donner naissance à de vrais trains 100% solaire.

La locomotive australienne étant composée d’aluminium, elle est en effet relativement légère – environ 70 tonnes – comparé à certains trains actuels atteignant plusieurs centaines de tonnes. Par ailleurs, son trajet est très court, ce qui lui permet de recharger ses batteries régulièrement. Des trains 100% solaire, ce ne sera donc pas pour tout de suite mais la BBRC a reçu de nombreux prix pour saluer son initiative.

Découvrez en images le train 100% solaire de Byron Bay en Australie

SOURCE : https://www.geo.fr/environnement/en-australie-embarquez-a-bord-du-premier-train-solaire-au-monde-195653?fbclid=IwAR2VLIuhNDT7LlgMuqlxr6oDTm9tuUjqb2zJCPMz4WagD_7mMNL-yGkJNxs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *